Skip to content

10 conseils pour réussir ses campagnes emailing

10 conseils pour réussir ses campagnes emailing

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Camille
Camille
Chargée de projets chez POPITA

10 conseils pour réussir ses campagnes emailing

Vous souhaitez vous lancer dans la création de campagne d’emailing ? Les emailing sont de véritables outils marketing qui vous permettent de répondre à vos objectifs. Nous vous expliquons tout ! 

Vous souhaitez faire découvrir vos nouveaux produits ou vos services, fidéliser, prospecter, ou encore garder contact avec votre cible ? Les campagnes d’emailing vont vous aider à toucher directement votre cible. 

À la fois outil de communication et outil commercial, pour ne pas tomber directement dans les corbeilles de vos cibles, plusieurs règles doivent être respectées pour espérer être lu et apprécié par vos destinataires ! 

Vous vous posez beaucoup de questions quant à la réalisation de campagnes d’emailing ? Pas de panique, dans cet article, nous vous donnons de précieux conseils pour réussir vos campagnes d’emailing. 

Découvrez ici, nos conseils pour réussir vos campagnes d’emailing. 

10 conseils pour vos campagnes emailing. 

La mise en place de campagne d’emailing est avant tout un travail de réflexion avec la création d’une stratégie concrète et adaptée pour répondre à vos objectifs. Si vous pensiez que les campagnes emailing se faisaient en quelques minutes, détrompez vous ! 

Nous vous dévoilons les meilleurs conseils pour vos emailing. 

 

1. Définissez vos objectifs 

Avant toute chose, il vous faut définir vos objectifs. Préciser vos objectifs va vous permettre de donner le point de départ pour votre emailing. 

Alors, réfléchissez au but de votre campagne : 

  • Vous souhaitez augmenter votre notoriété ? 
  • Vous souhaitez que votre cible achète des produits ? 
  • Vous souhaitez que votre cible télécharge une brochure ? 
  • Vous souhaitez que votre cible participe à un concours ? 
  • Vous souhaitez que votre cible se rende sur votre site ? 

Bref, les objectifs sont nombreux, vous l’aurez compris, mais ils sont importants pour poser les bases de votre emailing. 

 

2. Ciblez votre audience 

Après avoir défini vos objectifs, il est essentiel de cibler les bons contacts pour optimiser l’impact et l’engagement. 

Pour pouvoir réaliser un ciblage pertinent et efficace, il vous faut comprendre vos leads (autrement dit vos clients potentiels, vos prospects, ou encore vos contacts). 

Plus vous connaîtrez votre cible, plus vous aurez de facilité à la satisfaire. Réfléchissez à cela : Pourquoi votre email serait susceptible d’intéresser vos contacts plus qu’un autre ? C’est en connaissant la cible, en analysant ses intérêts et ses comportements que vous pourrez répondre à ses besoins. 

Ces analyses, vous permettront de cibler le message avec des actions de communication dédiées et adaptées. 

Le ciblage, vous permet de toucher des personnes qui sont susceptibles d’être intéressées par votre emailing. Explications avec un exemple. 

Votre entreprise propose des articles (vêtements, accessoires) de la naissance jusqu’aux 14 ans de l’enfant. Vous ne pouvez pas envoyer un emailing portant sur « les indispensables des 3 premières années de votre enfant » à toute votre base. Les contacts ayant des enfants de plus de 4 ans ne seront pas intéressés et jugeront que le contenu que vous proposez est inapproprié et inadapté à leurs besoins. Ils pourraient alors se désabonner, et vous perdrez ainsi de précieux contacts.

D’où l’importance du ciblage et de la segmentation des listes de contacts afin de leur soumettre des contenus qu’ils souhaitent recevoir. 

 

3. Travaillez votre objet, mais pas que…

L’objet est LA chose importante à ne surtout pas négliger ! C’est l’objet qui incitera ou non votre cible à ouvrir votre mail.

Votre objet doit donner envie au destinataire d’ouvrir votre mail, il doit être court, inviter à l’ouverture du mail, et susciter la curiosité. Répondre à tout cela en seulement quelques mots, c’est possible ! 

L’objet doit tout simplement appeler à l’action, être explicite, et pertinent par rapport au contenu du mail. Limitez-vous à 50 caractères maximum. 

Certaines formules marchent plus que d’autres, vous pouvez notamment inclure : 

  • Un chiffre : «  Le top 5 des cosmétiques solides » 
  • Une notion d’urgence « Plus que 5 jours pour profiter de votre réduction » 
  • Un ou plusieurs superlatifs : « Plus beau » 
  • Des emojis pour plus de proximité 

Soignez votre objet, oui, mais pas que…

Le pré-header doit être travaillé de sorte que le destinataire ait envie d’en savoir plus. Il permet de donner un premier aperçu du contenu à votre cible et donne ainsi une opportunité supplémentaire d’inciter à l’ouverture du mail. Il faut donc l’optimiser pour qu’il s’affiche au mieux. 

Nous vous conseillons de vous limiter à 35 caractères pour qu’il puisse s’afficher dans son intégralité. 

Le nom et l’adresse de l’expéditeur sont tout aussi importants. Ils doivent inspirer confiance et rassurer votre destinataire. Si votre nom ou adresse mail est trop original et que votre destinataire ne vous connaît pas, méfiance et crainte seront de mise. 

Misez sur la simplicité et la facilité à reconnaître votre marque pour que vos contacts se sentent en sécurité. 

 

4. Misez sur la personnalisation 

La personnalisation est très appréciée par votre cible. Alors, pourquoi ne pas l’utiliser ? 

Vous pouvez notamment faire référence au précédent achat de votre client en lui proposant des articles similaires ou des articles pour compléter. 

Plus vous personnalisez votre mail, plus votre cible appréciera votre contenu. N’hésitez pas à mentionner le prénom de votre destinataire dans le corps du mail « Bonjour Louise ! Nous vous avons concocté une sélection de produits rien que pour vous. » 

 

5. Soyez concis 

Voilà, ça y’est votre email est ouvert ! 

Maintenant place au contenu. Un contenu clair, précis, et concis. Ne soyez pas trop long. Privilégiez un contenu court et attractif afin que vos contacts lisent entièrement votre mail.

Pensez que vos interlocuteurs ont peu de temps à vous accorder. Ce peu de temps est précieux, alors, optimisez-le ! Insérez un appel à l’action, vos cibles comprendront immédiatement ce que vous attendez d’elles : « J’en profite » « Je découvre ».

Vous l’aurez compris, le message doit être clair, facile de compréhension et court. 

 

6. Soignez la forme 

Après le contenu, la forme. Elle est tout aussi importante que le contenu. Personne n’a envie de lire un message mal présenté. 

Pas facile d’avoir une belle mise en page. Pour cela : 

  • Vous pouvez faire appel à un graphiste travaillant dans une agence de communication, qui pourra vous aider à construire des maquettes attrayantes avec des contenus visuels professionnels. 
  • Vous pouvez également utiliser des plateformes en ligne de création d’emailing, comme Mailchimp, Sendinblue, Mailjet, Sarbacane.

 

7. Optimisez les horaires d’envoi 

Pour maximiser vos chances d’ouverture : envoyez vos emailing au bon moment. Évitez d’ores et déjà le lundi matin (trop de mails à traiter) et le vendredi après-midi (le départ en week-end). 

Adaptez l’envoi en fonction de l’offre que vous proposez. 

 

8. Testez vos emailing 

Faites des tests pour s’assurer que tout fonctionne, que le mail s’affiche correctement, et qu’il est agréable à lire. 

Vous pouvez également mettre en place un A/B testing, pour comparer plusieurs envois d’un même emailing en changeant quelques caractéristiques pour optimiser votre retour sur investissement. Cet A/B testing vous permettra d’analyser ce qui fonctionne le mieux. 

Vous pouvez notamment tester : 

  • L’heure d’envoi 
  • Le format 
  • Les appels à l’action 
  • Les accroches
  • L’objet 
  • Et bien d’autres encore…

 

9. Proposez l’option de désabonnement 

Laissez la liberté à vos contacts de se désabonner de façon discrète. Vous ne pouvez pas plaire à tout le monde, c’est pourquoi cette option doit pouvoir être présente afin de faciliter le désabonnement. 

 

10. Analysez vos résultats pour vous améliorer 

Il est important de mesurer les résultats obtenus pour identifier vos points forts, vos faiblesses et vous améliorer et vous perfectionner sur vos prochaines campagnes emailing.

Voici les éléments que vous pouvez analyser : 

  • Le taux d’ouverture, qui détermine le nombre d’emails ouverts par rapport au nombre d’emails envoyés. L’objet est déterminant dans l’ouverture de vos emails.
  • Le taux de clic, qui correspond au nombre de liens cliqués dans vos emails par rapport au nombre d’emails envoyés. 
  • Le taux de désinscription, qui représente le nombre de désinscriptions par rapport au nombre d’emails envoyés.
  • Le taux de rebond, qui détermine le nombre d’email qui n’ont pas pu être délivré par rapport au nombre d’emails envoyés.

Par toutes ces informations, vous pouvez tirer des conclusions sur les éléments qui plaisent et qui ne plaisent pas à votre cible. 

 


 

Le mot de la fin

Pour réussir vos campagnes emailing, rien de vaut la mise en place d’une stratégie solide, qui au fil du temps, demandera d’être optimisée avec des ajustements grâce à l’analyse des résultats obtenus.

Les emailing doivent être de qualité en proposant une réelle valeur ajoutée tout en créant une relation de confiance avec vos contacts.

Vous avez désormais tous les éléments en votre possession pour vous lancer. Alors qu’attendez-vous ? 

Si vous avez un projet ou d’éventuelles questions, n’hésitez pas à contacter l’équipe de l’agence de communication POPITA, nous serons ravis d’échanger avec vous.

Pour nous contacter, c’est par ici

À lire également :

Camille
Camille
Chargée de projets chez POPITA
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin